CHRONIQUE FAMILIALE de 1679 à l'an 2000
Une chronique de Francine FAGET
195 pages - 21 x 29.7 cm

On peut dire qu'aujourd'hui un foyer français sur dix a son " petit généalogiste ", ou du moins un de ses membres sensibilisé à ces questions, au point d'avoir déjà rassemblé quelques éléments.
Qui étaient mes parents ? La réponse je pensais l'avoir. Mais qui étaient mes grands-parents et arrières grands-parents : là aussi je pensais connaître la réponse.. Mais derrière ces personnes, se cachait leur histoire beaucoup plus difficile à percevoir ! Dès lors, une question en a amené une autre. La recherche s'est déroulée, en générant la passion. La recherche n'est jamais terminée ; elle nous fait mener une enquête quasi policière, pleine de suspense et de rebondissement. En dépouillant les archives, on arrive vite à faire véritablement œuvre d'historien. Parce qu'on pénètre un monde étrange et oublié, le monde de nos ancêtres.
" Tout homme descend à la fois d'un roi et d'un pendu ", a dit La Bruyère. Chacun de nous, en effet, se retrouve vite avec tant d'ancêtres qu'il doit forcément s'attendre à des surprises. Au milieu d'une foule de modestes paysans des terroirs de l'ancienne France, laboureurs, journaliers ou manouvriers cherchons la petite " perle " qui fera toute la valeur et tout le charme de sa galerie d'ancêtres.

Trois années ont été nécessaires pour réaliser cette chronique. Cet ouvrage témoin d'un passé où l'on aime se retrouver, ne doit pas nous faire oublier que la ronde de la vie ne cesse d'exister. Après nous il restera encore une trace, que l'on devra également écrire, dans quelques décennies ............

Généralités pour mieux comprendre la chronique

Les générations
Si dans le langage courant, le terme de génération représente l'ensemble des personnes vivant dans le même temps et à peu près de même âge, il convient en généalogie de lui donner un sens plus restrictif, à savoir l'ensemble des individus issus d'un même personnage et se trouvant par rapport à lui au même niveau, quel que soit leur âge.
Le père et la mère du même personnage forment la 2ème génération d'ascendants, les grands-parents la 3ème, les arrières grands-parents la 4ème, etc.... tout cet ensemble forme la généalogie ascendante du personnage.

La numérotation Soza-Stradonitz
Pour faciliter le repérage de ces ancêtres en nombre quasi illimité a été adopté une numérotation qui permet de situer immédiatement l'un deux.
Le numéro 1 étant affecté à la personne de la 1ère génération dont on établit l'ascendance et qui peut-être un homme ou une femme. Le numéro 2 va à son père, le numéro 3 à sa mère, les numéros 4 et 5 à ses grands-parents paternels, 6 et 7 à ses grands-parents maternels.

 

 
 
 
0